header

Déjà connu au Maghreb pour ses exhibitions, de Constantine à Tunis d'Alger à Casablanca (au Sun Beach,il reçut le Ouissam Alaouite en 1948), c'est tout naturellement que lui revint,pour ses qualités de coach,la Direction de la piscine de Meknes en 53,afin de relancer le Club; Ce qu'il fit dans le temps imparti par l'Histoire. Dans un cadre idyllique ,embaumé de glycines ,les installations nautiques étaient superbes et complètes: trois bassins,deux plongeoirs de 1m,un de 3m,une plate-forme de 5m "la Cathédrale" de 10m.

Pour le prestige,il offrit à la Ville trois titres de Champion du Maroc et trois titres de Champion d'Afrique du Nord

Il fit éclore de jeunes Espoirs en Natation,water polo,tout en perfectionnant les plus anciens au Plongeon. L'Abbé Simon, en tournée au Maghreb, cet abbé volant qui ne savait pas plonger,mais considérait le plongeon de 10mètres comme un acte de Foi pour reconstruire sa paroisse du Doubs, vint demander de précieux conseils à Raymond pour ses entrées à l'eau.! Et les transmis à ses petits paroissiens, dès sont retour.

Les inter-clubs qu'il organisait avait tous un air de Gala et c'est toute la Ville de Meknes qui soutenait son Club, emmené par Mulin.On parle encore de Mulinghausen au Maghreb aujourd'hui:( propos rapportés par Nicole Pélissard, la casablancaise) ... "Invitée aux championnats du Maroc récemment, j'ai rencontré l'Entraîneur de Meknes (plongeon, natatation, water-polo, les mêmes disciplines instaurées à l'époque), qui m'a demandé des nouvelles de Raymond,lequel a laissé là-bas,malgré un séjour de courte durée,un souvenir impérissable : Depuis qu'il est parti,cela nous a été impossible de faire aussi bien..."

Fin de l'Embellie Marocaine par les émeutiers algériens, après l'arraisonnement de Ben Bellah, en Octobre 1956.
Toute la famille fut sauvée par un marocain employé de la piscine, puis par la Légion Etrangère.
Retour avec un bébé Meknassi,le p'tit Pierrot !